Accueil du site :: Les Phasmes :: Reproduction




Sur le Web
Rainforest Portal Newsfeed
"Rainforest Portal" is an Internet Search Tool that provides access to reviewed rainforest conservation news and information
Le Monde des Insectes

Le site et le forum insecte.org sont le lieu de rencontre de tous les passionnés d’insectes, quels que soient leur niveau, leur approche et leurs objectifs.

-

Il privilégie un esprit de convivialité, sans imposer de hiérarchie officielle, pour que les discussions puissent s’enrichir librement aussi bien des erreurs des uns que des explications patientes de ceux qui en connaissent plus.

ANIBARA

Association humanitaire et scientifique pour le Burkina Faso.

L’association s’est basée depuis sa création sur la construction et la mise en œuvre d’un petit campement au sud ouest du Burkina, près de Banfora : le Tilapia.
L’écotourisme et les expéditions scientifiques sont les ingrédients du succès de ce petit campement.
L’association cherche aussi à favoriser les échanges scientifiques entre les muséums de Ouagadougou et de Paris.
L’association vise également à promouvoir l’écotourisme et l’environnement, en diffusant des plaquettes dans les offices de tourisme et dans les associations naturalistes françaises.

Siège : Quartier Saint Pancrace, 3241 route de Très 06440 l’Escarène
anibara@hotmail.fr



Agenda
<<   Juin 2017   >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Brèves
Le « supergène » du mimétisme déchiffré

Comment différents insectes ayant mauvais goût pour les oiseaux développent-ils les mêmes couleurs d’avertissement sur leurs ailes, renforçant ainsi leur protection contre les prédateurs ? Une équipe de scientifiques, composée notamment de Mathieu Joron, Lise Frézal, Robert Jones et Annabel Whibley (UMR 7205, CNRS/ Muséum national d’Histoire naturelle, « Origine, Structure et Evolution de la Biodiversité »), a pour la première fois découvert ce qui permet aux papillons tropicaux de réaliser cette étonnante stratégie évolutive appelée mimétisme Müllérien : un « supergène ».

Heliconius sp. ref - 65734

 
Une araignée "végétarienne"

Elle serait l’exception qui confirme la règle : une araignée sud-américaine a un régime alimentaire presque uniquement végétarien. Son péché mignon : l’acacia, qu’elle vole aux fourmis !

Bagheera kiplingi

Bagheera kiplingi se distingue par son goût très prononcé pour la verdure. L’espèce observée au Mexique est presque totalement herbivore, expliquent des chercheurs dans la revue Current Biology.

 
Mémoire sociale chez les drosophiles

Des interactions sociales positives existent chez les drosophiles : quand elles sont en groupe, ces mouches se souviennent mieux que lorsqu’elles sont isolées.

Drosophila immigrans

L’équipe de Thomas Preat du laboratoire de neurobiologie (CNRS / ESPCI ParisTech) vient de mettre en évidence ce phénomène grâce à des tests sur la mémoire olfactive. Ces travaux, publiés dans la revue Current Biology du 13 octobre 2009, ouvrent de nouvelles voies d’investigation pour comprendre le rôle de l’environnement social sur la modulation du souvenir et la prise de décision.

 
Reproduction

Notes diverses sur la reproduction, de la reproduction sexuée en passant par la polyploïdie et la parthénogenèse, sans oublier les diverses phéromones et chimiorécepteurs.

Les phasmes n’en finissent pas de nous surprendre.

 
Articles publiés dans cette rubrique
samedi 11 novembre 2006
par brunob
Parthénogenèse chez les phasmes
parthénogenèse : reproduction qui se caractérise pas la succession de générations ne comportant que des femelles.

lire la suite de l'article
mercredi 11 octobre 2006
par Arno
Spermatophores des Phasmatodea
Des spermatophores ont été observés chez huit nouvelles espèces de phasmes. Deux d’entre elles appartiennent aux sous-familles Bacteriinae et Necrosciinae qui n’avaient pas encore été signalées comme produisant des spermatophores. Le spermatophore de Haaniella saussurei Kirby est illustré et une liste des espèces connues pour produire des spermatophores est donnée.

lire la suite de l'article
mercredi 8 février 2006
par Arno
Polyploïdie, parthénogenèse et reproduction sexuée
Chez les phasmes en particulier et les Insectes en général (essai de synthèse très simplifiée)
Liminaire
Comme chez tout être animal, les phasmes se reproduisent bien souvent de manière sexuée mettant en jeu mâles et femelles fertiles, jusque là rien de bien anormal. Dans le règne animal, les espèces sexuées sont bien souvent diploïdes (2 paires de chromosomes homologues, 2n=...). Chez les phasmes, ce cas est lui aussi assez régulier, par exemple, notre Bacillus rossius est 2n=36 (XX) chez les femelles et 2n=35 (X0) chez les mâles auxquels il manque un chromosome X. La détermination du sexe est donc quelque peu différente de ce qui se passe par exemple chez l’espèce humaine où un chromosome (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 février 2006
Notes diverses sur la reproduction
La parthénogenèse
Si la reproduction fait le plus souvent intervenir un mâle et une femelle (gonochorisme), ce système peut être largement modifié. Ainsi certains animaux peuvent posséder les deux sexes, ce sont les cas d’hermaphrodismes. D’autres peuvent se reproduire de façon asexuée sans l’intervention d’un partenaire, c’est la parthénogenèse.
Il s’agit d’une reproduction asexuée, mais très proche d’une reproduction sexuée, où un seul gamète intervient. La parthénogenèse donne des individus femelles (parthénogenèse thélytoque), mâles (p. arrhénotoque) ou des mâles et des femelles (p. deutérotoque). La (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 février 2006
par brunob
Phasma gigas
Kim d’Hulster (traduit de la sticklist)
Phasma gigas est une espèce sexuée.
Les nymphes masculines sont facilement identifiables parce qu’elles sont plus minces et on peut voir les parties génitales sous l’abdomen (petite ampoule). Je ne sais pas s’il est possible de multiplier les P.gigas par parthénogenèse car tous les bons élevages qui ont été multiplié étaientt sexués.
Il vaut toujours mieux de multiplier une espèce sexuée avec des mâles et des femelles. Les cultures parthénogénétiques ne donnent pas (parfois) de bon résultats avec par la suite quelques "mauvaises" générations...
Il semble que (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 février 2006
par Arno
Parthénogenèse et comportement chez les Eurycantha calcarata
Emmanuel Delfosse 08/1998 - 3, Rue de Montmagny 95410 Groslay (Paru dans Entomon-Lettre du GEPAI n° 5, (juin 1998) )
L’ Eurycantha calcarata Lucas, 1869 est bien capable de se reproduire par parthénogenèse, . Plus de 80 Espèces de Phasmes, parmi celles élevées en France et en Angleterre sont capables de ce prodige. De là à conclure que la plupart des 2500 autres Espèces décrites sont aussi parthénogénétiques, il n’y a qu’un pas. Certaines Espèces ne se reproduisent d’ailleurs, dans la nature, que de cette façon : Baculum Saussure, 1861 sp. (PSG n° 144) ; Sipyloidea sipylus (Westwood, 1859) de (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 février 2006
par Arno
Fécondation chez les arthropodes, mais qu’en est-il pour les phasmes ?
Bruno Biron - Email : - bironbruno@yahoo.fr
Dans la grande famille les invertébrés se trouve la branche des Arthropodes . Dans celle-ci , on dénombre la classe des arachnides, des crustacés, des myriapodes et des insectes . Cette classe des insectes est divisé en 2 sous classe les Aptérygotes ( dépourvu d’ailes ) et les Ptérygotes ( pourvu d’ailes à l’état adulte ) regroupant 32 ordres à elles 2 : ( 4 ordres pour les Aptérygotes et 28 ordres pour les Ptérygotes ou l’on trouve coléoptères , lépidoptères, hyménoptères , diptères , hémiptères , orthoptères , chéleutoptères ( phasme ) ....
Chez les (...)

lire la suite de l'article
mercredi 8 février 2006
par Arno , brunob
Discussion à propos des phéromones, des chimiorécepteurs des Phasmes et des accouplements
Emmanuel Delfosse 08/1998 - 3, Rue de Montmagny 95410 Groslay -(Paru dans Entomon-Lettre du GEPAI n° 5, (juin 1998)
Les phéromones (qu’on devrait d’ailleurs noter phérormones, si l’on voulait être plus juste) semblent avoir une place de choix dans la vie des Insectes aussi bien que dans celle d’autres animaux, y compris l’homme et même chez les plantes, les champignons... Elles sont diverses et pas seulement sexuelles : substances bénéfiques, sécrétions défensives, sécrétions odorantes chez les fleurs pour attirer les Insectes pollinisateurs...
Chez le Papillon, elles sont connues depuis longtemps. (...)

lire la suite de l'article