Accueil du site :: Le coin des éleveurs :: Trucs et astuces

Accueil du site :: Le coin des éleveurs :: Trucs et astuces




Sur le Web
Rainforest Portal Newsfeed
"Rainforest Portal" is an Internet Search Tool that provides access to reviewed rainforest conservation news and information
Le Monde des Insectes

Le site et le forum insecte.org sont le lieu de rencontre de tous les passionnés d’insectes, quels que soient leur niveau, leur approche et leurs objectifs.

-

Il privilégie un esprit de convivialité, sans imposer de hiérarchie officielle, pour que les discussions puissent s’enrichir librement aussi bien des erreurs des uns que des explications patientes de ceux qui en connaissent plus.

ANIBARA

Association humanitaire et scientifique pour le Burkina Faso.

L’association s’est basée depuis sa création sur la construction et la mise en œuvre d’un petit campement au sud ouest du Burkina, près de Banfora : le Tilapia.
L’écotourisme et les expéditions scientifiques sont les ingrédients du succès de ce petit campement.
L’association cherche aussi à favoriser les échanges scientifiques entre les muséums de Ouagadougou et de Paris.
L’association vise également à promouvoir l’écotourisme et l’environnement, en diffusant des plaquettes dans les offices de tourisme et dans les associations naturalistes françaises.

Siège : Quartier Saint Pancrace, 3241 route de Très 06440 l’Escarène
anibara@hotmail.fr

Tourbe et terreau
mercredi 8 février 2006
Pascal Vieu

La tourbe blonde, la plus courante est issue de la décomposition d’une mousse (sphagnum sp., la sphaigne), et se produit en conditions anaérobies dans les marais. Cette décomposition est très lente, et la sphaigne se transforme lentement en charbon. La tourbe blonde est un composé fibreux, brun clair, stable (il se décompose en 3 ans dans un pot). Il est très acide (pH 3 environ), très pauvre (il absorbe peu les éléments minéraux, donc les engrais). Il est aussi très aéré et retient très bien l’eau. La tourbe neutralisée (pH 5.5-6.5) et enrichie que l’on trouve dans le commerce sous le nom de TKS par exemple est un des meilleurs substrats de culture hors-sol (les engrais sont apportés avec l’eau).

La tourbe noire est issue de la décomposition de nombreuses plantes, notamment des carex, mais aussi de la sphaigne. Elle est noire, granuleuse, très acide (pH 2), extrêmement pauvre. Malheureusement, lorsqu’elle se dessèche, elle se tasse et perd se capacité de ré humectation (il faut plusieurs heures avant que l’eau n’y pénètre). La tourbe noire est couramment utilisée en mélange avec l’écorce de pin pour la composition des terres dites de bruyère (à ne pas confondre avec la terre de bruyère vraie).

Le terreau est une appellation courante, qui désigne généralement un mélange des innombrables ingrédients d’un bon substrat : terreau de feuilles (issu de la décomposition de feuilles), boues organiques, écorces, sable, pouzzolane (gravier volcanique), perlite (sable expansé), tourbes, argile, etc. Leur mélange permet d’améliorer la rétention en eau du substrat, mais surtout la rétention des éléments minéraux (ils "adhèrent" entre les feuillets de l’argile et l’humus produit par la décomposition de la matière organique et sont libérés progressivement).

La décomposition de la matière organique passe par trois types d’agents : les bactéries aérobies, les bactéries anaérobies et les champignons.

Les premières sont présentes partout, mais surtout dans un sol neutre et bien aéré. Les secondes sont présentes dans les sols gorgés d’eau et très acides, et les derniers dans tous les sols aérés et humides, de préférence légèrement acides.

Il faut savoir que les champignons constituent un règne à part entière comme les plantes, les animaux et les "microbes", dont le statut n’est pas clair. La plupart d’entre eux sont saprophytes. Il consomment uniquement la matière organique morte. Ceux-ci sont les plus intéressants. Ceux que l’on cherche à éviter sont pour la plupart des ectoparasites (parasites externes) de la chitine (la "peau" des insectes). Comme tout ectoparasite qui se respectent, ils prolifèrent dans des conditions humides et chaudes.

Dans le cas de l’utilisation d’une tourbe blonde non enrichie, les champignons et bactéries se développent peu et lentement. Mais les ectoparasites peuvent prospérer sur les anciennes exuvies, sur les phasmes eux-mêmes, et peut-être sur leurs déjections. Quoi qu’il en soit, pour éviter les problèmes de champignons, il faut aérer le terrarium, éviter les excès d’eau, désinfecter les incubateurs régulièrement, ainsi que les oeufs (ce qui est plus difficile).

Moisissures , mycose , invasion de moucheron ?

- manifestement, le terreau est trop humide, ou le terrarium pas assez ventilé, si tu as des mycoses sur tes phasmes et des mouches de terreau (qui sont des saletés bien plus gênantes que les drosophiles).
- le terreau n’est absolument pas nécessaire. Il permet simplement de créer un écosystème stable et fermé(il fait office de "tampon" hydrique et thermique). Quand on utilise du sopalin, il faut le changer régulièrement, il faut placer les branches dans un vase, etc, c’est très fastidieux et je suis très fainéant :-).
- pour ne pas avoir de problème avec le terreau, il faut le désinfecter. Cela se fait au micro ondes ou au four, à 100/120°C environ.
- pour éviter les épidémies, ne pas trop entasser les phasmes. Disons guère plus d’1 Extatosoma Tiaratum adulte pour 10L de volume du terrarium.
- les champignons du sol sont inoffensifs. Cependant, une couverture blanchâtre ou une fine toile (perceptible à la loupe) à la surface du substrat sont à mon avis signes d’excès d’humidité.
- Les iules et leurs proches cousins ("cloportes" qui sont bel et bien des iules courts, noirs et orangés) sont très utiles pour décomposer rapidement feuilles et deffecations des phasmes. Ils assainissent très efficacement l’ensemble. Vérifier cependant que l’espèce choisie n’émet pas de toxines de défense.
- pour en revenir aux mouches de terreau : ces diptères sont inoffensifs. Le problème c’est les asticots (2 à 5 mm sur 0.5mm) qui consomment toute forme de matière organique vivante et gorgée d’eau. Autant dire qu’un oeuf un peu fragile est condamné d’avance, et que toute tentative de bouturage de plante nourricière aussi. Solution : pas de solution, sinon un insecticide puissant qui va aussi tuer les phasmes. Il existe au moins au stade expérimental un champignon prédateur qui piège les nématodes et les micro vers de ce type, mais je ne crois pas qu’il soit commercialisé.