Accueil du site :: Le coin des éleveurs :: Trucs et astuces

Accueil du site :: Le coin des éleveurs :: Trucs et astuces




Sur le Web
Rainforest Portal Newsfeed
"Rainforest Portal" is an Internet Search Tool that provides access to reviewed rainforest conservation news and information
Le Monde des Insectes

Le site et le forum insecte.org sont le lieu de rencontre de tous les passionnés d’insectes, quels que soient leur niveau, leur approche et leurs objectifs.

-

Il privilégie un esprit de convivialité, sans imposer de hiérarchie officielle, pour que les discussions puissent s’enrichir librement aussi bien des erreurs des uns que des explications patientes de ceux qui en connaissent plus.

ANIBARA

Association humanitaire et scientifique pour le Burkina Faso.

L’association s’est basée depuis sa création sur la construction et la mise en œuvre d’un petit campement au sud ouest du Burkina, près de Banfora : le Tilapia.
L’écotourisme et les expéditions scientifiques sont les ingrédients du succès de ce petit campement.
L’association cherche aussi à favoriser les échanges scientifiques entre les muséums de Ouagadougou et de Paris.
L’association vise également à promouvoir l’écotourisme et l’environnement, en diffusant des plaquettes dans les offices de tourisme et dans les associations naturalistes françaises.

Siège : Quartier Saint Pancrace, 3241 route de Très 06440 l’Escarène
anibara@hotmail.fr

Incubateur à eau chaude
Compilation de 3 articles
jeudi 14 décembre 2006
par brunob

Un incubateur à eau chaude - Guilhem BERNARD / LE MONDE DES PHASMES n° 29 (Mars 1995)


En réponse à l’article de Guilhem Bernard : Les difficultés de la création et de l’installation de l’incubateur idéal - Emmanuel Delfosse / LE MONDE DES PHASMES n° 34 (Mars 1996)


Le retour de l’incubateur à eau chaude. Guilhem BERNARD, Revue Entomon/GEPAI 1998

Un incubateur à eau chaude

Guilhem BERNARD / LE MONDE DES PHASMES n° 29 (Mars 1995)

Mots-clés : Incubateur, Oeufs, Elevage, Technique.

Eleveur de phasmes (Carausius morosus (Sinéty, 1901), Phenacephorus conucervi Brunner, 1907, Clonopsis gallica (Charpentier, 1825), ...), j’ai conçu un incubateur afin de faire éclore les oeufs dans les meilleurs conditions possibles. Son installation étant récente, les résultats se font attendre et je soumets donc le schéma (figure n° 1) du dispositif à tous les lecteurs du Monde des Phasmes afin d’avoir leur opinion.

JPG - 51.3 ko
Figure n° 1 : Schéma de l’incubateur
  • 1 Plaque de Plexiglas éventuellement percée de trous ou surélevée afin de permettre une libre circulation d’air
  • 2 Eponges végétales
  • 3 Couche de papier absorbant sur laquelle sont disposés les oeufs
  • 4 Plaque de Plexiglas percée de trous
  • 5 Chauffage
  • 6 Eau

Le tout est réalisé dans un aquarium en matière plastique facilement trouvable dans le commerce et pour une somme modique. Vous pouvez aussi le fabriquer (si vous êtes bricoleur).

Principe de fonctionnement

L’eau chauffée monte par capillarité via les éponges jusqu’au papier absorbant et confère aux oeufs une humidité et une température qui me semblent adéquates.

Notes

  • La température de l’eau doit être telle que les oeufs soient à environ 25 °C, il faut tenir compte de l’épaisseur des éponges et du froid produit par l’évaporation.
  • La partie de l’aquarium située sous le niveau de l’eau peut être entourée de polystyrène afin d’éviter de trop grandes pertes thermiques et la prolifération des algues.
  • Le papier absorbant doit être disposé avec précision pour éviter les noyades intempestives.

Personnellement, j’utilise un aquarium de 32 x 17 x 18 cm et un chauffage de 25 W.

Les avantages de ce dispositif sont, à mes yeux, le faible prix du récipient utilisé et surtout du chauffage. En effet, les appareils chauffants immergés restent moins onéreux que les résistances fonctionnant dans la terre ou à l’air libre. Bien entendu, des réglages thermiques et hygrométriques sont à effectuer (diminution ou augmentation de l’évaporation des éponges, du niveau de l’eau, ...) selon les conditions désirées.

Si de la moisissure se forme, celle-ci peut être éliminée en tapotant la tache avec un coton tige imbibé d’eau de Javel, après avoir écarté les oeufs. J’aimerais, à ce propos, avoir l’avis des lecteurs du Monde Des Phasmes sur les éventuels risques qu’occasionneraient les déplacements des oeufs ; pour ma part, je n’ai pas relevé de différence notable.

Merci.

N.D.L.R. : Ce système d’incubation est déconseillé pour les oeufs de Clonopsis gallica, car ils supportent très mal l’humidité (tout comme pour les genres vivant en milieu sec : Bacillus, Ramulus, Leptynia, Buria, ...) et de plus il faut les mettre au froid en hiver (voir l’article P. Lelong (1988) Clonopsis gallica : Etude de la quantité de froid nécessaire pour lever la diapause (Monde Des Phasmes, 2 : 9-10.). Pour ce qui est de l’utilisation de l’eau de Javel, il est peut être préférable dans ce cas de changer la feuille de papier absorbant, après le nettoyage à l’aide d’un pinceau des oeufs contaminés. Pour ce qui concerne le déplacement des oeufs, il ne semble pas y avoir d’inconvénient à les déplacer et à les manipuler.

 
Post Scriptum :
Les articles cités sont issus de la revue du GEP "Le Monde des Phasmes". Liberté a été prise sur notre site de republier certains articles sans pour autant nécessairement contacter leurs auteurs. Néanmoins, en cas de désaccord et afin d’éviter toute méprise, ces articles pourront être retirés sur simple demande dudit auteur.